Vé, l'Autel des Germains

Car la seconde désignation du mot Ve, en l'occurence est celle se rapportant au sanctuaire et autel antique. Le Vé qui peut être constitué de quelques artefacts simples, des pierres mêmes, est le lieu sacré où l’incarnation des entités du Hof est représentée…

Se reporter à l'article : Autel Antique

  • Coïncidence par Michel Buzzi :

Vé (ou Wé) existe également dans la mythologie mésopotamienne, et c'est lui qui, sacrifié par les autres dieux lors de la création des 7 hommes et 7 femmes primordiaux, fournira une âme aux humains.
La mise à mort et l'utilisation des "ancêtres" est une pratique courante chez les dieux, on le trouve en Egypte (la terre et le ciel), à Babylone (le corps de Tiamat).


Ve, le Dieu

Ve (parfois ) est avec Vili d’un des frères d’Odin. Son père est l’être Bor, fils de Buri, et sa mère la Géante Bestla. Ve reste assez peu connu dans le Hof bien qu’il soit à l’origine du monde et de la création des hommes. Ainsi est-il dit dans la Völuspà :

Alors vinrent trois des Ases glorieux et puissants,
Les Trois Rois-Ases de la demeure d’Earendel :
De la poussière céleste ils créèrent l’âme des « hommes »,
Dotés de peu de force et alors sans destin.
Ils ne possédaient pas de sens, pas de sang, n’avaient pas le souffle sacré,
N’avaient pas de langages, ni la couleur de la vie ;
Le souffle vital, leur donna l’un, le sens, leur donna l’autre,
Le sang et les couleurs de la vie, leur donnèrent le dernier. (Lodur)

Si on trouve Lodur à la place de Ve c’est que dans certains textes il est nommé étrangement par cet autre nom sans qu’on y est trouvé explication. On pourrait d’ailleurs penser que Lodur est le véritable nom de Ve.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License