Sigel
Sigel.jpg

Sigel

Sens Culturel

Divinité : Sol Noms : Sigel - Sowilo - Sol - Saugil
Sens littérale : Le Soleil Lettre : S
Sens initiatique : L'épanouissement Oett : Huitième Rune de l'Oett de Hagel
Sens de polarité : La beauté Futhark : Seizième Rune de l'Alphabet Runique
Sens sombre : L'Ombre Symboles : Soleil - Armure - Char

"Le Soleil est pour les Hommes de mer toujours espéré et loué
Quand ils voyagent sur le bain des poissons ;
Il est le phare sacré illuminant le chemin de leur retour à bon port
Rappelant avec son amante, l'eau, qu'ils sont les enfants de leur union…"

web_si10.jpg

Sigel est la huitième Rune de l'Oett de Hagel et également la seizième Rune du Futhark, concluant ainsi la seconde famille de Runes. Après avoir traversé cet Oett placé sous les lois des forces du Destin et de sa phénoménologie échappant aux Hommes, elle vient pourtant leur apporter le plus beau symbole élémentaire, le Soleil.
Sigel vient donc atténuer les tempêtes de Hagel, réchauffer les besoins de Nyd, faire fondre la glace de Is, permettre les moissons de Gar et briller sur la fin de cette second quête, celle du refuge enfin trouvé qu'elle illumine de milles feux.
Cet astre est en outre le propre symbole de lui-même. Il est ce qui donne et permet la Vie, peu de cultures ne l'ayant pas compris. Pour les Germains l'astre est évidemment sacré et il tient une place primordiale dans leur genèse, dans leurs cultes et jusqu'à leur plus grande prophétie, la Völuspà. Les fêtes de solstice d'hiver n'étaient d'ailleurs rien d'autres que des "feux de joie" en son honneur de peur que l'hiver ne lui interdise son retour. Pour ces peuples soumis au froid depuis leur aube, il était normal de craindre sa perte et plus encore de louer sa chaleur une fois revenue.
Ainsi dans le Hof, Sigel est liée à la Déesse Sol qui en est l'incarnation et dont le nom en est directement issu. C'est elle qui dessine la course de l'astre et le porte dans son char magique tiré par ses chevaux fabuleux, Alsvinn et Arvak. D'ailleurs si l'astre donne chaleur à la Terre, ce sont des plaques de métal céleste qui reflètent sur celle-ci ses rayons et avec leur lumière. Enfin cette splendide vierge solaire immaculée donnera selon la légende naissance à l'espoir de tous, une fois sa chute advenue par le terrible loup Skoll n'ayant de cesse de la poursuivre, par sa fille Alfrodull.
Enfin si on a déjà vu que la représentation du Soleil était déjà un symbole de Sigel, on peut y associer l'Armure de plates qui scintille et protège (ici par sa chaleur) tel l'astre. Enfin le Char solaire est l'une des plus anciennes statues ou illustrations du Soleil.

Sigel incarne donc le Soleil et avec l'Epanouissement qu'il permet à tout ceux s'y baignant dans ses rais.


Sens Philosophique

Sigel enseigne que l'illumination de l'être passe par
l'harmonie de ses agrégats. Le principe féminin et masculin
doit faire un comme le Soleil et la Lune.


Comme on l'a vu Sigel vient mettre en lumière, par l'intermédiaire de l'astre merveilleux, le Soleil, l'éclat de la Vie. Au-delà elle vient mettre en lumière la beauté de l'ordre du monde après ses tempêtes, son chaos, ses épreuves phénoménologiques et les forces du Destin que les deux Oetts ont mis en illustration contre l'Homme.
Riche de ses expériences, ce dernier peut enfin à partir de son refuge, comprendre le sens de son existence et déployer comme les rais du Soleil cette connaissance.
Ainsi l'enseignement de Sigel est la mise en avant de l'illumination de la quête des Hommes qui peuvent désormais jouir de l'épanouissement de leur place trouvé dans l'univers. L'Homme n'est pas différent des astres, du mouvement de la vie et de la Nature. Il fait partie de cet ordre et il est constitué de la même essence et des mêmes agrégats que tout ce qui l'entoure, ni plus, ni moins.
Enfin la lumière peut inonder d'espérances la poursuite de sa quête. Car une nouvelle quête est à l'oeuvre après celle intérieure de l'Oett de Frey et celle extérieure de cet Oett se terminant, celui de l'Oett de Hagel. Il vient le temps de parcourir le dernier, celui de l'invisible et de l'esprit, l'Oett de Tyr.

"Ô, Sigel, Rune de la flamboyante Sol,
Je te salue, Glyphe ardente du Soleil.
Tes rais sont espérances et nous consolent,
L'éclat de ton armure étant sans pareil.

Tu as fait don des couleurs et de la chaleur,
Imité en cela par ta soeur la Lune
Qui veille la nuit quand semble feue ta candeur,
Attendant l'aube pour ton retour diurne."


Une nouvelle quête car Sigel n'est pas une fin en soi.
Sigel ne peut illuminer que si elle est accompagnée des Ombres pour se réaliser. En effet il ne peut avoir de lumière sans néant, pas de Destin sans lois de causes à effet, pas d'homme sans femmes. Sigel a sa raison dans sa dualité, comme le Soleil a pour frère la Lune (car pour les Germains la Lune était masculin, le Soleil féminin). Et enfin il n'existe de quête que par son parcours.
Dans ce concept philosophique et métaphorique c'est donc l'Univers et ses astres.

"Qui de la lumière éclaire les ombres ou des ombres se détachent de la lumière ? Etendre ou former l'une, c'est réduire l'autre… sans qu'un ne puisse disparaître sans son pendant."
Cette pensée est là le pendant polaire de Sigel qui incite à toujours rechercher la Beauté de sa nature sous peine qu'elle soit gagnée par les Ombres (et par analogie leur laideur) qui l'accompagne.
Un enseignement illustré par la sagesse d'une strophe trouvée dans le Havamal :

Le Feu est chose sacrée
Ainsi que la vue du Soleil pour les hommes,
La bonne santé aussi avec le don de la préserver
Et une vie qui évite les vices.


Sens Spirituel

  • Symbolique spirituelle

Sigel dans sa symbolique spirituelle est l'illumination recherchée enfin trouvée. Elle apporte la vérité et la met même totalement à nue, parfois y dévoilant même ses ombres les plus taboues. En cela elle est une Rune marquant une étape importante de la quête mais seulement parce qu'elle en éclaire la suivante par son délinéament.
La voie empruntée par Sigel est dés lors resplendissante, chatoyante et douce. Ses rais en montrent le chemin tel de l'or pour qui en voit la pureté. Elle n'est que réalisation, succès, beauté, amour et magnificence… si on ne s'approche pas des ombres dont chacune des choses la parsemant dessinent malgré tout. Trop de lumière peut ainsi aveugler et les ombres sont parfois des caches tentantes pour qui n'est pas près à voir la vérité aussi brutale que le Soleil à son zénith.
Enfin Sigel illumine toujours celui qui demeure dans sa lumière…

  • Lien au Wyrd

Dans la représentation de la Toile du Destin et des Neuf Mondes, le lien Sigel s'étend de Jotunheim à Ljosalfaheim.
Ce lien est le plus lumineux de tous. Il brille et donne l'illumination à l'Humanité chassant la colère des Eléments dont elle couvre les ombres depuis son monde lumineux et étoilé, royaume des êtres de lumières depuis Ljosalfaheim.

  • Seidr

Sigel est une Rune pure qui illumine qui la regarde et dévoile jusqu'à son âme. Elle est si irradiante qu'elle porte en elle une part sombre pour les créatures cherchant à se cacher dans l'obscurité qu'elle crée quand elle est voilée.
Elle n'a pas d'autre sens que le sien mais celui tentant malgré tout de l'employer à des fins maléfiques, s'il peut ainsi mettre en lumière les zones d'ombres de son ennemi, ne fera que faire grandir les ténèbres l'entourant et lui faire fuir dés lors toute lumière sans possibilité d'en revenir…


Avertissement

Malheureusement la Rune Sigel de par sa forme n'est pas sans rappeler les tristes emblèmes Nazis décorant les doubles S des "SS". Son amalgame est ainsi fréquent (et avec elle la Rune Odal également) et perverti par cet ordre ayant détourné de si importants symboles.
Et comme on l'a vu si Sigel est le symbole du Soleil, sa face sombre et ici ténébreuse ne peut être, tristement et sordidement, plus explicite employée alors par de tels fanatiques et extrémistes fascistes.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License