Quades

Les Quades parmi Les Trente :

Même si les Quades n’apparaissent pas comme ayant eu une grande destinée, ils auront œuvré dans l’ombre à garder les Limes de la Germanie tout le long du Danube, leur grand Fleuve sacré. Une tâche peut-être anonyme mais essentielle.
En outre comme beaucoup de peuples « secondaires », leurs alliances avec des Clans plus importants, ici les Marcomans, auront minimiser parfois leurs propres rôles. C’est pourtant souvent grâce à ses « secondes mains » que les plus grands Destins ont pu trouver leur Gloire…


Attention il est parfois confondu les noms de Quades avec celui des « Souabes », en fait les : « Suèves »


Les Quades

(Les Vigies du Danube)


Les Quades (Quadi en Latin) parmi les peuples Germains sont un peu plus méconnus que les grandes « Nations ». Un mystère par bien des aspects car ils apparaissent souvent dans les sources même si leur alliance avec les Marcomans les aient confondus avec ces derniers.
Peut-être leur différence se situe t-elle dans leur gloire moins importante et dans leur rapport au monde, probablement plus brutale et plus rustre. On peut penser aussi qu’ils étaient plus conquérants et insoumis et bien plus explorateurs que les Marcomans sédentaires.
A ce titre les Quades devaient vénérer les chevaux et les embarcations fluviales, eux qui semblaient voyager sans cesse sur les eaux du Danube et sur leurs rives. Explorateurs, conquérants, voyageurs, toujours en mouvement, tel devait être l’esprit Quades !
Leur Royaume s’étendait donc sur une large partie de la Moravie (Tchéquie et Slovaquie), un territoire qu’il partage avec les Marcomans. Plus tard ils se concentreront davantage sur le Bas-Danube et sur toutes les Limes Danubiennes.
Enfin le dernier pays Quades suite à leur exil forcé face aux conquêtes Hunniques les fera après avoir traversé toute la Gaule résider en Galice, actuelle Espagne. Ensuite ils se confondent avec l’Histoire des Suèves au début de IV° Siècle…

Pour le reste les Quades restent inconnues si ce n’est qu’on peut penser que leurs mœurs se rapprochaient des peuples nomades. En rapport aux quelques témoignages et à leur culture, on peut dire que les Quades développaient sans aucun doute un fort culte lié aux eaux, rivières et fleuves et s’ils pouvaient apparaître sans ordres à première vue, leurs alliances et leur hiérarchie royale atténuent cette impression…

Chroniques Quades

-50/Début 1er Siècle ? : Arrivée des premiers Quade le long du Danube.
80 : A cette époque, sous Domitien, les Quades sont sous Foedus Romain.
84 : Destruction de la Légion V Alaudae, sous Domitien, par une attaque des Quades.
89/92 : Domitien tente de conquérir le royaume Quades mais y est repoussé après la destruction de certaines de ses Légions.
Début II° Siècle : Les Quades chassent les Daces et s’installent le long du Danube au côté des Marcomans sur les Limes Danubiennes.
166/167 : Les Quades franchissent le Danube avec leurs alliés.
169 : Les Quades sont repoussés par l’Empereur Marc-Aurèle.
171 : Marc-Aurèle soumet les Quades et leur impose un Roi Fédéré, Furtius.
172/175 : Règne du Roi Ariogaesus choisi par les Quades révoltés contre Rome.
175 : Capture par les Romains du Roi Ariogaesus alors exilé du royaume Quades de nouveau fédéré et soumis.
177 : Nouvelle révolte des Quades contre Rome.
375 : L’Empereur Valentinien 1er meurt alors en guerre contre les Quades qu’il contribuera à disperser peu à peu.
Fin IV° Siècle : Les derniers Quades sont chassés par les Huns, ils migrent jusqu’aux territoires Suèves auxquels ils s’assimilent et résident pour un temps en Galice.

Les Chroniques Quades sont donc parcellaires et leur existence liée avec celle des Marcomans, leurs alliés indéfectibles. Toutefois leur résistance est inscrite dans les annales Romaines, plusieurs Légions et tentatives d’annexions échouant sévèrement !
Voici comment les présente Tacite dans son Germania :

« A côté des Hermundures, vivent les Naristes et, à leur suite, les Marcomans et les Quades. La gloire et la puissance des Marcomans font leur supériorité, tout comme leur territoire qu'ils ont acquis par leur bravoure en expulsant autrefois les Boïens. Les Naristes et les Quades les valent bien. Ils forment en quelque sorte le front de la Germanie de bout en bout sur toute la rive du Danube. »

Et voici comment Dion Cassius fait témoignage de la résistance farouche des Quades :

« Les Quades, en effet, ne s'étaient pas contentés de porter secours aux Iazyges dans la présente guerre, ils avaient auparavant accueilli les Marcomans encore en armes, qui, toutes les fois qu'ils étaient refoulés, se réfugiaient sur leur territoire ; ils n'étaient restés fidèles à aucune des conventions, et ils n'avaient pas rendu tous les captifs, mais seulement un petit nombre, et encore ces captifs étaient-ils ceux dont ils ne pouvaient tirer parti, soit en les vendant, soit en utilisant leurs services. Lorsque, cependant, ils rendaient quelques-uns de ceux qui étaient dans la vigueur de l'âge, ils retenaient leurs parents, afin d'obliger les autres à déserter vers eux. Après avoir chassé leur roi Furtios, ils se donnèrent pour roi Ariogaesos. Ce furent là les motifs qui décidèrent l'empereur à ne pas confirmer Ariogaesos, comme n'ayant pas été légalement nommé, et à ne pas renouveler le traité, bien qu'on offrît de lui rendre cinquante mille captifs. »

Le Roi Ariogaesus


Le Roi Ariogaesus est le seul Roi connu des Quades, son règne court s’étendant entre l’An 172 et 175 CE
Les Quades, alors sous Foedus Romain, décidèrent de chasser le Roi Fédéré Frutius pour le remplacer par Ariogaesus. 1000 pièces d’or furent promises pour sa capture, la moitié pour sa mort, telle était la volonté de l’Empereur Marc-Aurèle !
On sait qu’il fut en effet capturé puis exilé loin des terres de Germanie sans qu’on en sache plus…

Les Vigies du Danube


Outre leur passage du Danube, la destruction de plusieurs légions Romaines et de faits de résistances importantes, sans compter la protection Danubienne de la Germanie, on les trouve comme opposant de marque contre Marc-Aurèle conté ainsi par Don Cassius :
  • La destruction de la « Légion V Alaudae »

La Légion V Alaudae était une Légion importante de l’Empire Romain. Elle fut fondée par César lui-même et servie dans les campagnes Gauloises puis Germaines sous Germanicus !
Son emblème était l’éléphant et elle était connue dans tout l’Empire pour ses exploits nombreux. Stationnée dans le pays Ubiens, elle se délita peu à peu mais les derniers soldats la composant furent déployés pour protéger les Limes Danubiennes… Ce fut là leur rencontre avec les guerriers Quades qui la détruirent entièrement et à jamais !

C’est là toutefois les seules traces dans l’Histoire des activités des Quades et malheureusement on n’en a pas d’autres traces…
Toutefois ces Guerriers toujours en mouvement auront été les « Vigies » du Danube, leur fleuve sacré. Qu’ils y naviguent inlassablement ou qu’ils s’y déplacent en cheval sur les rives Germaines, malheur à qui se faisait prendre par ces redoutables chasseurs !

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License